Ligne bleue | Investir à risque : en une ou plusieurs fois ?
Retour à la page d'accueil

Investir à risque : en une ou plusieurs fois ?

Article actualisé le 1 mars 2018.

Investir en assurance-placement à risque boursier (branche 23) ou en Sicav bancaire implique d’avoir un objectif à long terme. Au moins 7 à 10 ans afin de pouvoir faire le gros dos en temps de crise et en sortir à un moment propice.


A partir du moment où le choix est fait, la question qui se pose est de savoir non pas quand (oubliez le plus haut et le plus bas) mais comment entrer dans un fond de placement ?

Versement en une fois

Il est évidemment possible de verser la somme prévue en une fois. L’avantage est que l’opération est simple et permettra ultérieurement un calcul de rendement aisé. De plus, si une opération marketing a lieu (exemple : frais abaissés), on en profite à plein. Enfin, si les cours montent, c’est directement l’ensemble de l’investissement qui grandira.

Le désavantage principal de la formule est lié à ce qui précède : si les cours baissent peu après l’entrée dans le fonds, il faudra attendre pour voir son investissement revenir à sa mise de départ. Ceux qui ont investi le 16 juillet 2007 dans l’Eurostoxx50 (bourse européenne) ont un rendement négatif après 10 ans, 7 mois et 15 jours de - 24 % !

Ca fait peur, pas vrai ? Et ça montre bien qu’investir à risque, c’est perdre, n’est-ce pas ? Ce serait aller un peu vite en besogne. Car dans le même temps, le même investissement dans le S&P500 (bourse américaine) a rapporté en positif 77 % ! Ce qui précède est de toute façon absurde. Car qui a investi précisément le 16 juillet 2007, et qui plus est dans l’ES50 et sans rien faire d’autre qu’attendre ? Tout au plus, mais c’est sans doute essentiel, on retiendra de cet exemple que la diversification est, en bourse, un maître mot. Lequel n’exclut nullement le risque. D’où question : peut-on le réduire ? La réponse est : OUI.

Versements programmés

Il suffit en effet de diluer l’investissement dans le temps ! En pratique, vous divisez votre montant par 12, 18 ou 24 par exemple et vous investissez ces portions en autant de mois (*). Vous allez donc ainsi automatiquement et de manière régulière investir progressivement en suivant les cours du fonds concerné.

Si le cours monte, tant mieux pour vous. Certes, vous ne ferez pas le même bénéfice qu’en versement unique, mais là n’est pas le but puisque ce type de procédure vise à diminuer le risque à la baisse.

Si le cours baisse, vous allez suivre le mouvement, mais avec des montants moindres, forcément. Et surtout, vous allez acquérir plus de parts du fonds puisque vous investissez chaque mois le même montant. Ce qui veut dire que quand le cours repartira à la hausse, vous regagnerez nettement plus vite votre perte initiale.

Les versements programmés ont encore un autre avantage. Vous pouvez en effet les suspendre si vous voyez que la situation boursière tourne au vinaigre. Vous pouvez alors attendre que la situation se dégrade et ensuite les reprendre. Mais attention : c’est un jeu délicat car personne ne sait quand un cours est au plus bas. Le mieux est de se tenir à son idée de départ qui est d’investir dans une optique de long terme.

En pratique avec nos partenaires

Vous pouvez utiliser cette technique sur différents produits de nos partenaires mais les moyens d’action diffèrent de l’un à l’autre.

- Pour la Banque Triodos, il n’existe pas de plan automatique. Vous devez donc vous-même donner un ordre permanent au départ de votre compte à vue ou votre compte épargne Triodos.

- Pour AFER Europe, la chose est possible au moyen d’un formulaire qu’il vous suffit de nous demander.

- Pour Generali, c’est possible de manière automatisée, mais en pratique, nous vous conseillons vivement de lire notre article complémentaire pour effectuer le bon choix.


(*) Nous déconseillons d’étaler l’investissement de base sur plus de 24 mois.

Bienvenue sur notre site

Information, service, originalité, dynamisme, créativité : voilà les qualités qui résument notre activité en épargne, placements et assurances et que nos clients nous communiquent régulièrement (cliquez ici pour en savoir plus)

8 juillet 2017
AFER Europe : arrêt des réductions sur frais
Article rédigé le 8 juillet 2017. Tout a une fin. En ce qui concerne AFER, c’est déjà le cas puisque le contrat n’est plus commercialisé depuis novembre 2015. (...)
Lire la suite.
Voir toutes les actualités
Contact | Plan du site | Recherche | Un site propulsé par SPIP et mis en toile par Vivao