Ligne bleue | g. Pourquoi nous (n')aimons (pas) internet...
Retour à la page d'accueil

g. Pourquoi nous (n’)aimons (pas) internet...

Internet, c’est chouette.

C’est indéniablement un outil de communication extraordinaire. Pour nous, c’est surtout un moyen de mettre à votre portée des informations diverses et multiples, par ce site ou notre bulletin Lignes Bleues (voir notre article à ce propos).


Bref, l’utilisation d’Internet et de l’e-mail nous permet d’être plus proche de vous, tout en permettant de substantielles Ă©conomies, de temps et d’argent. C’est apprĂ©ciable. Car au-delĂ  du « nous » littĂ©raire que nous employons ici, Ligne Bleue, c’est une seule personne, qui doit assurer rendez-vous, contacts tĂ©lĂ©phoniques, conseils en placement, suivis des dossiers, gestion du site et… famille.

Ceci suggère que le service personnalisé que nous voulons vous rendre à un prix.

Il provient pour partie des Ă©ventuels frais que vous payez lors de l’achat d’un produit financier ou d’assurance sur lequel apparaĂ®t notre code d’intermĂ©diaire. L’avantage, c’est que vous ne paierez pas plus cher parce que vous passerez par nous. Mieux : bien souvent, nous pouvons nĂ©gocier pour vous des tarifs rĂ©duits tout en vous offrant un service Ă©tendu, du fait de notre rĂ´le de courtier.

Or, lorsqu’une souscription est faite directement en ligne, notre codification est (le plus souvent) absente du formulaire ainsi rempli. Cela ne pose Ă  priori pas de problème car le client qui agit de la sorte aura Ă©videmment droit aux services professionnels dĂ©livrĂ©s par le banquier ou l’assureur. C’est un choix qui se respecte, pour autant qu’il soit logique.

En effet, il arrive rĂ©gulièrement que des personnes nous questionnent et nous demandent conseil, puis, informations acquises, souscrivent en ligne ! Et ce, très souvent, sans penser Ă  mal, simplement parce que cette possibilitĂ© est entrĂ©e dans les mĹ“urs et qu’ils pensent que nous sommes sous statut d’employĂ©. Ce qui n’est Ă©videmment pas le cas, Ă©tant totalement sous statut social d’indĂ©pendant. Dès lors, bien qu’ayant donnĂ© toute l’information, analysĂ© une situation et/ou passĂ© du temps en rendez-vous, nous sommes privĂ©s d’une juste rĂ©munĂ©ration qui paie notre service passĂ©, prĂ©sent et Ă  venir !

Notre postulat est donc logique :

- Vous pouvez dorĂ©navant souscrire en ligne directement sur notre site aux produits de nos partenaires (cliquez ici).
- Dans les autres cas, n’hĂ©sitez pas Ă  vous informer en ligne, mais complĂ©tez vos renseignements par un contact avec nous.


Le saviez-vous ?

Si vous voulez vraiment imprimer vous-même vos documents ou les recevoir directement du siège d’un de nos partenaires, rien ne vous empêche d’indiquer notre nom (Ligne Bleue / Bernard Poncé) sur les formulaires ou bulletins d’adhésion que vous devrez de toute façon toujours signer à la main.

Dans la souscription en ligne de la Banque Triodos, il vous est demandĂ© Ă  l’Ă©tape 4 comment vous avez connu la Banque. Indiquez "par agent dĂ©lĂ©guĂ©", et dans le sous-menu, indiquez notre nom. Votre compte sera automatiquement et gratuitement reliĂ© Ă  Ligne Bleue.

Vous pourrez ainsi non seulement profiter gracieusement des services offerts par nos partenaires, mais aussi recevoir les nôtres, complémentaires.

Vers l’article suivant.

15 mai 2017
AFER Europe : les extraits annuels.
En date du 9 juin, vous avez dĂ» recevoir votre extrait annuel 2016 de votre contrat AFER. Si ce n’est pas le cas, tĂ©lĂ©phonez-nous. L’article ci-dessous a Ă©tĂ© (...)
Lire la suite.
Voir toutes les actualités
Contact | Plan du site | Recherche | Un site propulsé par SPIP et mis en toile par Vivao