Retour à la page d'accueil

Pourquoi comptez-vous des frais sur mes versements ?

Article actualisé le 18 février 2013.

Heu… bon, on va reprendre (voir article 4 de cette rubrique).

Il est vrai que le prélèvement de frais sur chaque versement étonne de nombreuses personnes, celles-là même qui ne sont pas habituées à d’autres produits que les comptes d’épargne, les comptes à terme et autres titres à revenus fixes. Ces produits étant habituellement vendus sans frais.

Sans frais, vraiment ? A force de vouloir faire croire aux gens qu’ils travaillaient gratuitement pour l’amour des clients, certains financiers ont habituĂ© ces derniers Ă  rechigner Ă  la vue de frais pris pour gĂ©rer leur argent. Dès lors, on a offert (qui a dit « fourguĂ© » ?) de jolis comptes d’épargne règlementĂ©s sans frais... mais aux intĂ©rĂŞts (fortement) diminuĂ©s par rapport au marchĂ© obligataire de rĂ©fĂ©rence. Heureusement qu’il n’y a (quasi) pas de prĂ©compte mobilier sur les intĂ©rĂŞts. Mais cet avantage pèse-t-il lourd compte tenu de la faiblesse des taux dans grandes institutions en regard des taux Ă©levĂ©s distribuĂ©s chez AFER Europe depuis des annĂ©es ? MĂŞme avec 25 % de prĂ©compte (et pour autant qu’il s’applique !), le calcul est vite fait...

Dans la foulĂ©e, prĂ©fĂ©rez-vous un petit intĂ©rĂŞt sans savoir Ă  quel taux le banquier a, lui, replacĂ© votre argent (Ă  qui profite la diffĂ©rence ?) ou un taux AFER supĂ©rieur acquis en toute transparence ? Et quand nous disons « sans savoir Ă  quel taux », nous pourrions aussi Ă©crire « sans savoir comment ? » (voir Ă  ce sujet nos articles forts intĂ©ressants sur la Banque Triodos).

Allez, convenez que tout travail mĂ©rite salaire. Sauf Ă  croire que dans votre vie professionnelle vous travaillez ou avez travaillĂ© par pure bontĂ© d’âme (mais comment diable avez-vous Ă©conomisĂ© ?), nous croyons qu’une juste rĂ©munĂ©ration est nĂ©cessaire pour assurer un service de qualitĂ©, Ă  votre profit et dans le respect de votre personne. Car c’est aussi cela qui est compris dans ce que vous payez. Cela change des habitudes, il est vrai. Mais cela n’en vaut-il pas la peine ?

Terminons par la rĂ©flexion de John Ruskin (1819-1900) :

"Il n’y a quasiment rien en ce monde qui ne puisse ĂŞtre conçu un peu moins bien et vendu un peu moins cher. Ceux qui s’intĂ©ressent au prix sont proie pour ce genre de processus dangereux.

Il n’est sage de payer trop mais il est encore pire de ne pas payer assez. Si vous payez trop, vous ne perdez qu’un peu d’argent, c’est tout. Si vous payez trop peu, il arrive que vous perdiez tout parce que l’objet que vous avez achetĂ© ne peut pas remplir correctement et avec efficacitĂ© la tâche qui lui Ă©tait attribuĂ©e. Les principes de l’Ă©conomie interdisent d’obtenir beaucoup pour peu d’argent.

Si vous acceptez l’offre la plus avantageuse, vous devez inclure au prix une part du risque que vous prenez. Et si vous faites cela, vous avez donc assez d’argent pour vous offrir quelque chose de mieux."

Cliquez ici pour passer Ă  l’article suivant.

Bienvenue sur notre site

Information, service, originalitĂ©, dynamisme, crĂ©ativitĂ© : voilĂ  les qualitĂ©s qui rĂ©sument notre activitĂ© en Ă©pargne, placements et assurances et que nos clients nous communiquent rĂ©gulièrement (cliquez ici pour en savoir plus)

15 septembre 2017
Nouveau partenaire : Oxymmo
Nous avons entamĂ© depuis peu un partenariat avec Oxymmo, coopĂ©rative Ă  finalitĂ© sociale. Nous travaillons Ă  la rĂ©daction des articles informatifs et espĂ©rons (...)
Lire la suite.
Voir toutes les actualités
Contact | Plan du site | Recherche | Un site propulsé par SPIP et mis en toile par Vivao