Ligne bleue | La déduction fiscale de l'asrd
Retour à la page d'accueil

La déduction fiscale de l’asrd

Article modifié le 18 novembre 2018.

Dans le cadre de l’avantage fiscal lié à votre habitation, vous pouvez parfois indiquer dans votre déclaration d’impôts des montants spécifiques qui sont revus chaque année par le législateur.





Nous tenons à avertir nos lecteurs que la législation fiscale évoluant parfois rapidement, voire en profondeur, comme c’est le cas avec le transfert de compétences fiscales aux régions, nous avons décidé de ne plus donner de conseil fiscal en matière de déduction d’asrd.

Il appartient à chaque client de trouver la solution qui lui convient le mieux. Notre bureau se fonde donc toujours sur les données transmises par ses clients pour établir la formule asrd la plus performante pour eux.

Nous donnons néanmoins ci-dessous quelques pistes de réflexion utiles pour aider nos clients :

1. Impôt régional

Suivant la région où est situé le bien, vous pourrez obtenir un avantage fiscal... ou non. Consultez impérativement le site dédié de votre région. Pour plus d’infos, cliquez ici.

2. Simulateur

Si un avantage est possible, nous vous invitions à utiliser un simulateur fiscal pour voir l’effet réel d’une éventuelle déduction sur votre taxation. Il est en effet largement recommandé de ne déduire que les primes qui bénéficieront réellement d’un avantage fiscal.

- Tax-Calc
- Simulateur fiscal de Belfius

3. Prime unique

La plupart du temps, vous constaterez que la déduction de la prime asrd dans le cadre de la déduction pour habitation est inutile car l’enveloppe maximale est remplie par le prêt et les intérêts. Sauf en fin d’année où ces derniers sont faibles. Une prime unique peut donc remplir l’enveloppe. Nous pouvons d’ailleurs scinder un contrat en deux pour faire une partie fiscale en prime unique et l’autre, non-déductible, en primes annuelles.

- Pour en savoir plus sur la prime unique, cliquez ici.

4. L’épargne pension

Un contribuable peut déduire son asrd soit dans le cadre du régime de l’habitation propre et unique, soit dans le cadre de l’épargne-pension. Toutefois, cette seconde possibilité n’est souvent pas intéressante, notamment parce qu’elle bloque la possibilité d’une réduction optimale avec un contrat qui propose une épargne réelle et un rendement financier, ce qui n’est pas le cas de l’asrd. Mais si vous n’avez pas de contrat d’épargne-pension déductible, autant inscrire votre asrd dans cette case fiscale. Dans ce cas, nous vous proposerons de passer d’un régime de paiement sur les 2/3 de la durée à un régime en +/- 3 à 5 paiements par exemple. Vous pourrez ainsi déduire jusqu’au maximum déductible plusieurs années de suite. En sachant que le jour où vous souhaitez profiter d’une vraie épargne-pension, il vous suffira de ne plus indiquer votre asrd dans votre déclaration et de lui substituer votre vrai contrat d’épargne-pension.

Un autre élément est important à savoir : la taxation. Si vous déduisez vos primes et si l’assuré est en vie à la fin du contrat, il ne se passe rien. Mais s’il y a décès en cours de contrat, le capital versé par l’assureur sera taxé à 8 % à cause de la déduction antérieure en épargne-pension ! C’est la raison pour laquelle on suggère dans le cadre de cette déduction spécifique de couvrir le capital à 109 % (109 - 8 % = 100,28 %) que par facilité on arrondit à 110 %. Cela permet d’être sûr de recevoir le montant prévu pour rembourser le prêt.

5. PLCI et EIP

Les indépendants peuvent déclarer leur asrd comme une Pension libre complémentaire et les dirigeants d’entreprise comme un Engagement individuel de pension. Même remarque qu’en épargne-pension. Voyez avec votre comptable pour les plafonds.

28 mars 2019
GENERALI : Action Taxe 2 %
Bonne nouvelle si vous envisagiez de souscrire au contrat Fortuna di Generali : la compagnie prend en charge la taxe d’assurance de 2 % pour tout versement (...)
Lire la suite.
Voir toutes les actualités
Contact | Plan du site | Recherche | Un site propulsé par SPIP et mis en toile par Vivao