Retour à la page d'accueil

Epargne-pension : L’aspect fiscal.

NOTE IMPORTANTE

Sur un plan purement technique, le volet fiscal est LA raison pour laquelle on investit en Ă©pargne-pension. Et c’est bien dommage car c’est mettre de cĂ´tĂ© la durabilitĂ© potentielle du produit souscrit, sa rentabilitĂ©, l’impact des frais, etc.

Mais ne boudons pas notre plaisir, pour autant qu’il y en ait un. Ce n’est pas pour ĂŞtre rabat-joie, mais le volet fiscal, il est utile de se le rappeler, est constituĂ© de deux parties principales : une dĂ©ductibilitĂ© Ă  l’impĂ´t des personnes physiques et... une taxation en fin de contrat.

La déductibilité

Les primes versĂ©es dans le cadre de l’épargne-pension peuvent ĂŞtre dĂ©duites de vos impĂ´ts. L’avantage fiscal est de 25 ou 30 % suivant le système choisi. Bien sĂ»r, un cas peut diffĂ©rer de l’autre en fonction des revenus et nous vous invitons Ă  effectuer une simulation fiscale pour vĂ©rifier votre gain avec ou sans Ă©pargne-pension. En effet, on parle ici de rĂ©duction d’impĂ´ts. Or, si vous ne payez pas ou peu d’impĂ´ts, l’impact fiscal risque de ne pas ĂŞtre le mĂŞme.

Vous pouvez effectuer assez facilement une simulation fiscale gratuite et anonyme sur le site des finances via Tax-calc ou sur celui de Belfius.

La taxation

RĂ©jouissons-nous : il n’y a pas de taxe de 2 % sur les primes versĂ©es en Ă©pargne-pension ni de taxe de 9,25 % sur les participations bĂ©nĂ©ficiaires. Ajoutez Ă  cela la rĂ©duction de frais (voir dernier article de cette rubrique) et vous aurez ainsi le moyen de doper le rendement du contrat.

La question qui se pose aujourd’hui est donc de savoir lequel des deux systèmes apportera un avantage significatif sur le plan fiscal. HĂ© bien, sans doute ni l’un ni l’autre. En effet, le supplĂ©ment de dĂ©duction fiscale apportĂ© par le système Ă  25 % est rĂ©duit quasi Ă  nĂ©ant par le fait que la taxation Ă  8 % se fait sur un montant forcĂ©ment plus important. Ce n’est pas le seul paradoxe.

La rentabilité réelle

Sans entrer dans le dĂ©tail, plus un contrat dure longtemps et est rentable financièrement, plus il diminue l’avantage fiscal et donc, la rentabilitĂ© rĂ©elle. En effet, alors que l’avantage fiscal est plafonnĂ© en montant, la taxation Ă  60 ans se fait en pourcentage sur le capital.

Au final, sur un plan purement fiscal, plus la durĂ©e des versements est courte et moins le rendement est grand, plus le gain fiscal est Ă©levĂ©. Ce nouveau paradoxe ne doit toutefois pas vous faire oublier que plus la durĂ©e est courte, moins on Ă©conomise ! Or le but du jeu est quand mĂŞme de se constituer un capital supplĂ©mentaire pour ses vieux jours. Dès lors, le choix de la durĂ©e prime avant tout : plus tĂ´t vous commencez, mieux c’est !

Notez :

* Que les contrats liquidĂ©s avant le terme prĂ©vu peuvent ĂŞtre taxĂ©s Ă  l’impĂ´t des personnes physiques comme des revenus ou au taux de 33 %. Raison pour laquelle on dĂ©conseille de clĂ´turer une Ă©pargne-pension avant terme. Ce qui n’empĂŞche pas la rĂ©duction (voir article prĂ©cĂ©dent). Autant savoir !

* Que pour les contrats ouvert Ă  54 ans maximum, une taxation dĂ©finitive Ă  8 % se fait Ă  60 ans. Ce qui veut dire que les versements ultĂ©rieurs (et jusqu’au 64ème anniversaire maximum) ne seront plus taxĂ©s.... Pour les contrats ouverts Ă  partir du 55ème anniversaire, la taxation de 8 % aura lieu Ă  la dixième annĂ©e du contrat. L’Ă©tat n’est pas fou... :-)

* 55 ans et + : ATTENTION ! Si, en-dehors des indexations lĂ©gales, vous augmentez le montant versĂ© sur votre contrat Ă  partir de vos 55 ans, ce sera considĂ©rĂ© comme un nouveau contrat et vous perdrez l’avantage de la taxation Ă  60 ans. Dès lors, mieux vaut mettre le maximum dans un système avant 55 ans et s’y tenir pendant les 10 annĂ©es suivantes.

Pour souscrire au produit, cliquez ici.
Pour effectuer une simulation fiscale anonyme et gratuite via Tax-calc, cliquez ici.
Pour passer Ă  la rubrique "Epargne Ă  long terme", cliquez ici.
Pour retourner Ă  la liste des rubriques, cliquez ici

17 juin : Congé de travail
6 septembre : Salon Valériane
19 octobre : Salon HOPE Ă  Namur
11 octobre 2018
Banque Triodos : taxe compte-titres
La Banque Triodos a envoyĂ© ce 10 octobre 2018 un courrier Ă  certains clients dans le cadre de la taxe sur les comptes-titres. Les autres types de comptes ne (...)
Lire la suite.
Voir toutes les actualités
Contact | Plan du site | Recherche | Un site propulsé par SPIP et mis en toile par Vivao