Ligne bleue | 1. Ethique, durable, transparent ?
Retour à la page d'accueil

Ethique, durable, transparent ?

La terminologie utilisée dans les placements que l’on peut qualifier de socialement responsables est multiple et souvent, sujette à débat. Si on fait dire ce qu’on veut aux chiffres, il en va de même pour les mots.

Comme il ne nous appartient pas d’entrer ici dans un débat d’idée, nous nous sommes rabattus sur un constat de base : nombreux sont nos clients qui veulent faire agir leur argent d’une manière différente et surtout cohérente. C’est à dire ne pas se limiter à un produit d’épargne ou de placement durable, fut-il des plus excellents (suivez mon regard...). Ils souhaitent que leurs produits fiscaux et/ou d’assurance leur emboitent le pas. Mais du désir à la réalité, il y a une frontière qu’il n’est guère aisé de franchir. Car trouver ce type de produit n’est pas une sinécure, croyez-en notre expérience.

Et pourtant...

C’est pourquoi, lorsque nous avons eu connaissance des possibilités offertes par Athora et son produit Profilife, nous nous en sommes réjouis. Deux raisons à cela :

1. L’investissement des fonds est fait en branche 23, dans le fonds Athora Funds for Good Cleantech, géré par Capricorn Venture Partners, société belge (!). Les sociétés reprises dans le fonds interviennent sur des secteurs d’activités tels que les énergies renouvelables, le rendement énergétique, le traitement des eaux, le recyclage des déchets, le contrôle de la pollution ainsi que les matériaux de pointe. Ce fonds est supporté par la Commission Européenne au travers du « Competitiveness and Innovation Framework Programme ». La transparence est de mise puisque, outre l’évolution boursière, l’actif du portefeuille est publié intégralement.

2. Funds for Good est l’autre atout de l’investissement. Cette société crée des produits de placement en collaboration avec des gestionnaires reconnus. En les rendant disponibles via un réseau de professionnels, elle perçoit une commission d’apport sur chaque vente réalisée, sans impacter le rendement du produit ou son coût. Par ce biais et une politique de reversement de 50% de ses bénéfices (avec un minimum de 10% de ses revenus) aux projets sociaux qu’elle soutient, vous agissez durablement pour un monde meilleur, sans que cela vous coûte quoi que ce soit. Pourquoi se priver ?

PDF - 89.2 ko
Article Echo 4 mars 2017

Découvrez plus avant le monde de Funds for Good en lisant l’article ci-contre ou en cliquant ici.

Cliquez ici pour passer à l’article suivant.

6 septembre : Salon Valériane
14 octobre : AG AFER Europe
19 octobre : Salon HOPE à Namur
11 octobre 2018
Banque Triodos : taxe compte-titres
La Banque Triodos a envoyé ce 10 octobre 2018 un courrier à certains clients dans le cadre de la taxe sur les comptes-titres. Les autres types de comptes ne (...)
Lire la suite.
Voir toutes les actualités
Contact | Plan du site | Recherche | Un site propulsé par SPIP et mis en toile par Vivao