Retour à la page d'accueil

Est-il normal qu’on paie des frais sur chaque versement ?

Article actualisé le 18 février 2013.

Vous achetez une maison, vous payez des frais de notaire. Vous achetez une seconde maison, vous repayez des frais de notaire. Vous achetez une part de Sicav, vous payez des frais d’entrĂ©e (parfois jusqu’Ă  3 % !). Vous rachetez une part de Sicav, vous repayez des frais d’entrĂ©e. Vous payez votre prime d’assurance incendie, elle inclut les frais du courtier (tiens, au fait, il prend combien ?). L’annĂ©e suivante, vous payez la mĂŞme prime pour le mĂŞme bien, et elle inclut toujours des frais de courtage. Faut-il vraiment continuer Ă  multiplier les exemples ?

Allez, avouez que vous y avez pensĂ©, Ă  placer 1.000 € pour ĂŞtre quitte des frais, puis Ă  revenir 1 mois plus tard avec 1.000.000 €, sans frais… Petit canaillou, va ! Et avec quoi assurerait-on le service auquel vous avez droit ? N’oubliez pas que chez AFER, seuls les frais de gestion sont prĂ©levĂ©s au profit de l’assureur gĂ©rant. Si certaines pratiques financières (qui ont la vie dure) veulent vous faire croire que les services qu’elles suscitent sont gratuits, ce serait oublier un peu vite que personne ne vit d’amour et d’eau fraĂ®che. Hormis les disciples de St-François d’Assise, bien sĂ»r...

Il est d’ailleurs amusant de constater que l’aspect frais du contrat a pris plus d’ampleur (lisez : suscitĂ© des questions) auprès des clients au cours des annĂ©es et ce, pour deux raisons.

La première relève de l’intangible : lorsque les taux Ă©taient Ă©levĂ©s (genre 9 % dans les annĂ©es 90), quasi personne ne trouvait anormal des frais de plus de 4 % ! Or, le travail qui Ă©tait liĂ© Ă  la diffusion du contrat non seulement Ă©tait moindre grâce Ă  une lĂ©gislation plus laxiste, reconnaissons-le, mais en plus coĂ»tait moins cher au courtier qui, depuis, a Ă©tĂ© abonnĂ© aux taxes et droits divers gracieusement prĂ©levĂ©s par et pour l’Etat. A l’Ă©poque, ce que le client voyait, Ă  tort, c’Ă©tait le diffĂ©rentiel entre le rendement et les frais. Comme il restait 4 Ă  5 % au bout de l’annĂ©e, ça passait. Mais aujourd"hui, la donne a changĂ© : les taux sont bas ! Le diffĂ©rentiel entre rendement de l’annĂ©e et frais + taxes n’est plus que de 0,50 % approximativement. Or, le travail est plus compliquĂ© aujourd"hui pour votre courtier... et le client continue, Ă  tort, de tenir compte, mĂŞme inconsciemment, de ce diffĂ©rentiel. Toutes les semaines, nous rencontrons des adhĂ©rents dont c’est malheureusement le premier rĂ©flexe lorsqu’on Ă©voque les taxes et frais.

La seconde raison est, elle, très concrète : la taxe d’assurance est passĂ©e Ă  2 %. En clair, l’Etat prend 2 % de votre versement, sans rendre un seul service en plus sur votre contrat. Mais comme aucune rĂ©munĂ©ration n’a jusqu’ici Ă©tĂ© accordĂ©e ni Ă  l’association ni Ă  votre courtier prĂ©fĂ©rĂ©, il faut bien prendre des frais supplĂ©mentaires pour assurer un service largement diversifiĂ©. Nous comprenons que cela crĂ©e une certaine rĂ©ticence. Mais heureusement, nos articles suivants vont vous dĂ©montrer la pertinence de nos propos...

A noter : chez AFER, tous les frais et taxes sont publiĂ©s, et pas en petits caractères ! Nous vous invitons Ă  prendre le temps de vĂ©rifier ce qu’il en est de vos contrats existant, comme par exemple vos Sicavs ou votre Ă©pargne-pension. Nous nous sommes laissĂ© dire que certains intermĂ©diaires ponctionnent jusqu’Ă  6 % ! Nous sommes quasi sĂ»r que ce petit exercice vous permettra de relativiser et dĂ©dramatiser très fortement les pratiques transparentes d’AFER.

Cliquez ici pour passer Ă  l’article suivant.

17 juin : Congé de travail
6 septembre : Salon Valériane
19 octobre : Salon HOPE Ă  Namur
4 juin 2019
Certificats Triodos : ordres suspendus
Nous publions ci-dessous le communiquĂ© de presse Ă©mis par la Banque Triodos le 4 juin 2019. Fermeture temporaire des ordres d’achat et de vente de certificats (...)
Lire la suite.
Voir toutes les actualités
Contact | Plan du site | Recherche | Un site propulsé par SPIP et mis en toile par Vivao