Retour à la page d'accueil

A ceux qui investissaient en compte First Ethias...

Les informations et avis publiĂ©s ici n’engagent aucunement Afer europe, l’association ou ses employĂ©s. Il s’agit purement de l’avis de Ligne Bleue en tant que courtier. Elle peuvent susciter un dĂ©bat et nous sommes ouvert Ă  une publication contradictoire.

L’histoire du compte First Ă©tant plutĂ´t mouvementĂ©e, notre article de fonds est prĂ©cĂ©dĂ© d’actualisations annuelles.


Actualisation 2012

Tout cela est-il bien sĂ©rieux ? C’est ce que doivent se demander ceux qui ont reçu un courrier d’Ethias leur annonçant que les beaux jours Ă©taient dĂ©finitivement terminĂ©s (taux garanti Ă  0 %, conseil de clĂ´ture de compte, etc). Faut-il s’en plaindre ? Pour notre part, nous ne cacherons pas que ces Ă©vènements ont au moins un effet positif : ils forcent ceux qui le pensaient Ă  rĂ©aliser que non, dĂ©finitivement non, il n’y a pas de miracle en finance ! C’est ce que nous disions Ă  nos dĂ©buts en 1990 et que nous martelons encore aujourd’hui. Mais il peut y avoir des "mieux", disions-nous Ă©galement Ă  l’Ă©poque. C’est ce qu’avec AFER Europe, nous avons pu dĂ©montrer tout au long des annĂ©es, Ă  la vraie satisfaction de nos clients.

Ceci Ă©tant, comme il est vain d’ĂŞtre vachards, nous donnons dans un article connexe quelques pistes aux clients d’Ethias qui se poseraient la question de savoir que faire avec leur Ă©pargne, histoire de ne pas jeter le bĂ©bĂ© avec l’eau du bain...

Actualisation 2011

Pour 2010, les comptes First existant recevront uniquement le taux minimum garanti prĂ©vu au contrat, variable de l’un Ă  l’autre.

Actualisation 2010

En janvier 2010, nous Ă©crivions : "Veuillez noter que cet article ne sera sans doute plus actualisĂ© ultĂ©rieurement vu les nouveaux produits mis en place par Ethias au fil de ans en remplacement de First". Le prĂ©sent nous donne plus que raison puisque suite Ă  un accord avec les instances europĂ©ennes, Ethias va se dĂ©lester de son compte First. Si vous ĂŞtes titulaires de ce compte ou un de ses petits frères, nous ne pouvons que vous inviter Ă  passer Ă  l’acte : transfĂ©rez vos avoirs vers Afer europe ! C’est du lourd, du sĂ©rieux, du long terme. Notre article le dĂ©montre Ă  foison. C’est peut-ĂŞtre prĂ©tentieux de l’affirmer, mais nous nous pouvons pas ĂŞtre dĂ©solĂ© d’avoir raison !


En 2009, vous avez gagnĂ© 4,12 % avec le compte Afer et 3,25 % avec le compte Top First. Pourquoi ?

Depuis le (re)lancement du compte First d’Ethias en 2000, nous avons pris une attitude prudente par rapport Ă  ce compte. Les plus rĂ©actifs d’entre nos clients diront d’emblĂ©e que c’est tout bĂŞtement parce que nous sommes courtier et qu’Ethias travaille en direct, sans frais qui plus est ! C’est l’Ă©vidence mĂŞme ! Toutefois, permettons Ă  ceux-lĂ  d’entendre quelques arguments qui explicitent le pourquoi et le comment plus en dĂ©tail.

Un peu d’histoire...

Jusqu’en 1994, First Ă©tait un compte qui vivotait. Son encaissement Ă©tait assez faible, sa souplesse très moyenne et ses frais Ă©levĂ©s. En terme de rĂ©munĂ©ration, le fonds garanti le battait chaque annĂ©e systĂ©matiquement (voir tableau), parfois très largement !

A partir de 1995, une nouvelle politique a semblĂ© se dessiner avec des taux plus proches de ceux d’Afer, mais toujours plus bas aussi. Soudain, Ă  compter de 2000, nous avons vu fleurir des pages entières de pubs, des affiches, du rendement, et une absence de frais. Bref, le compte avait reçu un lifting sĂ©rieux. Lequel profitait très clairement aux clients. Oui, mais...

Des détails...

En ces vertes annĂ©es, Ethias a compris que pour appater le client, il fallait tabler sur 2 points : rendement et absence de frais. Et ça a marchĂ© ! A notre connaissance, l’encours du fonds First a plus que dĂ©cuplĂ© au cours des annĂ©es. Qui s’est alors souciĂ© de ces dĂ©tails qui, aujourd’hui, font la diffĂ©rence ?

Prenons le rendement.

Au dĂ©but, en 2000 et 2001, First a offert 2 fois de suite 6,5 % de rendement. Qui s’est posĂ© la question de savoir comment ces taux Ă©taient obtenus ? Ethias n’a pas affichĂ© en ces moments beaucoup de transparence. Comment le fonds Ă©tait-il gĂ©rĂ© et quelle Ă©tait sa composition ? Et surtout, comment se faisait-il que le compte affichait des rendements identiques d’une annĂ©e Ă  l’autre, alors que nous Ă©tions en pĂ©riode de baisse des taux ! Et quels rendements ! A faire pâlir d’envie le plus petit des employĂ©s du service marketing !

Tiens, oui, ouvrons une parenthèse marketing...

N’est-il en effet pas plus facile d’attirer l’attention avec un chiffre rond qu’avec ceux diffusĂ©s par Afer, lesquels relèvent de la plus stricte transparence ? Regardez le tableau ci-dessus. En 21 ans, Afer a offert 3 fois un taux se terminant par un 0 ou un 5. Sur la mĂŞme pĂ©riode, Ethias l’a fait... chaque annĂ©e ! Mieux, seules 5 de celles-ci montrent un chiffre qui ne se termine pas par 00, 25, 50 ou 75 ! Si cela relève du pur hasard de gestion, faites-moi penser Ă  remplir une grille de lotto...

Certes, on n’est pas obligĂ© de considĂ©rer qu’automatiquement, il s’agit de tripatouillage de rĂ©sultats. La loi autorise un assureur Ă  mettre des fonds en rĂ©serve, par mesure de prudence. Cela indique au minimum un chose : les clients n’ont aucune prise sur le bon vouloir de l’assureur. Afer voit sa gestion diffĂ©remment : 100 % des rĂ©sultats financiers reviennent aux adhĂ©rents, après dĂ©duction des frais de gestion (les taux mentionnĂ©s dans le tableau ci-dessus sont nets de ces frais). C’est une politique qui Ă  long terme me paraĂ®t plus saine.

Fermons la parenthèse et revenons Ă  l’histoire.

Que nous apprends encore le tableau comparatif ? Que fort de son succès (nous y reviendrons ci-dessous), Ethias n’a pas pu parader très longtemps. Dès 2004, ses taux rejoignaient ceux d’Afer et sont, depuis, en-dessous de ceux de l’association. Il est vrai que cette dernière voit son mĂ©tier Ă  long terme dans le respect des adhĂ©rents. C’est une diffĂ©rence qu’elle entend conserver. Cochon-lapin (!) qui s’en dĂ©dit...

Prenons les frais.

Bien qu’au premier abord leur absence soit Ă  l’avantage du client, est-il bien normal de ne pas en avoir ? On voudrait nous faire croire qu’Ethias vit d’amour et d’eau fraĂ®che qu’on ne s’y prendrait pas autrement. N’est-ce pas malsain ? Les clients travaillent-ils, eux, dans leur entreprise, leur ministère, pour l’amour de l’art ? Pas nous, en tous les cas, qui nous efforçons d’assurer un service personnalisĂ© au jour le jour ! Et ce mĂŞme si Ligne Bleue propose dĂ©sormais une structure de frais d’entrĂ©e extrĂŞmement avantageuse !

Et qu’en est-il des frais de gestion ? Il nous faut d’abord diffĂ©rencier l’ancien compte First de son rĂ©cent remplaçant (depuis le 01/01/09), le compte Top Fisrt.

1. L’ancien compte First

Les frais de gestion Ă©taient de seulement 12,5 € par an. Une paille pouvait-on penser. Mais avez-vous dĂ©jĂ  calculĂ© l’impact de 12,5 € par an sur le rendement d’un petit compte ? Les petits montants sont dĂ©savantagĂ©s : ainsi, par exemple, le meilleur des rendements 2008 tombe Ă  3,55 % pour un solde de 25.000 € et 3,35 % pour un solde de 5.000 €. Chez Afer, les frais de gestion sont exprimĂ©s en %, ce qui fait que chacun, quelque soit son montant en compte, est rĂ©munĂ©rĂ© de la mĂŞme manière. Ainsi, le taux publiĂ© est le taux rĂ©el, net de frais de gestion.

2. Le nouveau compte Top First

Suite Ă  la crise financière, Ethias a du revoir sa politique. Exit le compte First, bienvenue au nouveau contrat Top, avec 0,12 % de frais de gestion annuels. Certes, c’est toujours moins qu’Afer (0,475 % net), mais ce n’est plus la mĂŞme chose... Ce qui nous chagrine, c’est que ce taux est très proche visuellement des anciens 12,5 €. Un hasard ?

Prenons la baisse des taux et la montĂ©e de l’encours.

Ethias a certainement Ă©tĂ© satisfaite de la progression des ouvertures de compte. Au delĂ  de toutes ses espĂ©rances. Il suffit de regarder le graphique ci-contre. Il prĂ©sente l’Ă©volution (en mauve) de la branche vie, et donc, y compris le compte First. Mais pourquoi diable alors les publicitĂ©s de la mutuelle ont-elles depuis plus de 3 ans portĂ© sur un autre produit : le First invest ? A tel point qu’aujourd’hui, bon nombre de clients confondent First, First invest et Top First.

Evidemment, avec un rendement de 6,20 % en 2006, on peut dire qu’Ethias a fait preuve de bon sens en orientant l’Ă©pargne de ses clients vers un produit plus rentable. Mais aussi plus risquĂ© ! Si la baisse de rendement en 2007 Ă  5,20 % en est la preuve, que dire de celle de 2008 qui donne... 0 % et celle de 2009, 3 % ! En effet, First invest, c’est 30 % d’actions et 70 % d’obligations. Soyons honnĂŞte, il y a une bonne nouvelle dans cette dĂ©bâcle : le capital a Ă©tĂ© heureusement garanti et les clients n’ont pas encaissĂ©s de pertes boursières en-dessous de 0. Mais est-)ce vraiment une bonne nouvelle ? Lorsqu’on applique la mĂŞme rĂ©artition chez Afer (70 % Fonds garanti et 30 % Eurosfer (fonds indiciel en actions Eurostockx 50 et donc Ă  cours variable), on obtient entre les annĂ©es 2006 et 2009 (donc incluant les annĂ©es de baisse) une diffĂ©rence de... 0 % ! Bref, ce qui nous chiffonne, c’est le glissement qui a Ă©tĂ© fortement suggĂ©rĂ© aux clients d’un produits vers l’autre sans rĂ©el bĂ©nĂ©fice pour ces derniers...

Nous avons donc la faiblesse de croire que le revirement d’Ethias est dĂ» a une obligation plus technique qu’altruiste. En effet, avec un encours dĂ©culplĂ©, la mutuelle a dĂ» investir beaucoup d’argent frais dans des titres Ă  revenus fixes Ă  taux faible. Et donc, son portefeuille ancien Ă  taux plus Ă©levĂ©s ayant une petite taille, les nouveaux apports ont renversĂ©s la tendance. Ainsi, progressivement, les taux Ethias ont perdus de leur superbe. Ils ont rejoints ceux d’Afer en 2004 pour passer en-dessous de ceux de l’association !

En résumé...

Les rĂ©sultats de 2006 ont Ă©tĂ© le dĂ©clencheur de ce texte. Nous voulions ĂŞtre sĂ»r de nos dires. L’histoire nous a donnĂ© raison : le compte First d’Ethias a beau avoir Ă©tĂ© cajolĂ© par ses concepteurs, il n’Ă©tait que le reflet d’une politique commerciale qui pouvait, Ă  tout moment, basculer en fonction de l’intĂ©rĂŞt de la maison mère. Son remplacement par le compte Top First est dans la droite ligne de cette idĂ©e...

En face, nous avons Afer europe qui, depuis 1976, avance avec la rĂ©gularitĂ© d’un mĂ©tronome, dans une transparence totale. Tout est publiĂ©, les comptes sont dĂ©taillĂ©s, l’accès aux assemblĂ©es gĂ©nĂ©rales est libre et fortement suggĂ©rĂ©. Tout le monde ne peut pas en dire (et en faire ?) autant !

C’est la rĂ©sultat d’une politique de gestion rigoureuse d’une association qui a d’abord pour vocation l’intĂ©rĂŞt de ses adhĂ©rents. Certes, il y a un prix : des frais d’entrĂ©e sur chaque versement (mais rĂ©duits par notre intermĂ©diaire). Est-ce en pure perte ? Jamais de la vie ! En ce qui nous concerne, nous avons fait professionnellement le choix d’Afer, une association Ă  taille humaine, avec ses forces et ses faiblesses, mais qui, toujours, travaille dans le respect de ses adhĂ©rents. Vu la satisfaction gĂ©nĂ©rale de nos clients, nous ne l’avons jamais regrettĂ©.

17 mars 2014
Nouveaux articles Ă  propos des assurances solde restant du.
Pour votre plus grande satisfaction (n’en doutons pas), nous nous sommes fendus de cinq nouveaux articles pour prĂ©ciser certains points de l’assurance solde (...)
Lire la suite.
Voir toutes les actualités
Contact | Plan du site | Recherche | Un site propulsé par SPIP et mis en toile par Vivao